9 juillet 2017 0 Comments Activités

Comiccon de Montréal : Jour 1

comiccon montreal day one

Cette année, c’était un Comiccon un peu différent pour nous car on ne pouvait pas arriver à l’ouverture le vendredi. Je n’ai pu arriver qu’à 17h30 mais Julien, lui, a pu arriver un peu plus tôt, vers 14h. Déjà en arrivant, j’étais assez fatiguée car nous avions été voir Spiderman: Homecoming la veille et on était revenu assez tard. On voulait être sûrs de pas avoir de spoilers, tsé!

Projection de l’anime Yona of the Dawn

Yona Of The Dawn anime

En m’attendant, Julien est allé se souvenir de l’emplacement des différents espaces et il est allé voir les deux premiers épisodes d’un anime: Yona of the Dawn. Ce n’était pas mauvais, mais deux épisodes ce n’étaient pas assez pour être accroché. Side note, je trouve ça vraiment cool que depuis l’année passée, il y a des projections d’anime au Comiccon! L’Otakuton est un peu trop spécifique pour moi alors c’est génial d’avoir accès à ça au Comiccon!

 

Panel avec Neal Adams

via GIPHY

Après le travail, lorsqu’on s’est rejoint, on est allé souper en vitesse, puis on est allé voir le panel de Neal Adams: The Sordid History of Comic Books. Il est surtout connu pour son travail sur Batman et Green Lantern. Le mot d’ordre pour cette conférence était «Publishers are stupid», ce que je trouve assez drôle puisque Neal Adams travaille avec des studios comme Marvel et DC Comics!! J’ai trouvé que c’était un insight intéressant sur le monde des éditeurs de comics. L’illustrateur était tellement drôle, j’ai pris en note plusieurs citations de son panel.

«Comic books control the world»

«They turned the worst comic ever into GOLD!» en parlant de Guardians of the Galaxy.

J’ai trouvé cela intéressant aussi parce qu’il s’intéresse à l’aspect social de son travail. En effet, un grand nombre de personnes lisent des comics, alors si le message véhiculé par le comic peut avoir une bonne influence sur les gens, tant mieux! Par exemple, il a déjà fait un comic qui parle de la dépendance à la drogue. Depuis, plusieurs personnes sont venu le voir à des conventions en disant qu’ils avaient vaincu cette dépendance grâce à ce comic! Neal Adams a aussi mentionné qu’il aimerait faire des comics politique. J’ai aussi été flabergasté quand il a dit que maintenant, il est payé 1200$ par page chez DC Comics (royautés non-incluse)!

Prestation musicale d’Éric Speed

éric speed violoniste comiccon de montréal

Éric Speed – Comiccon de Montréal

Notre deuxième activité de la soirée fût d’aller assister à la performance d’Éric Speed. C’est le violoniste le plus rapide au monde selon les Records Guinness! C’était assez impressionnant de le voir jouer, et c’était excellent! Il était tout seule sur une scène un peu poche (dans le sens que la scène n’est pas vraiment faite de façon à recevoir une prestation musicale..) C’était cool parce que pour chaque pièce, il a imaginé une histoire pas mal spécifique, par exemple un vol de banque. Et en plus, il a terminé un peu plus tôt sa prestation car il savait que la plupart des gens aimeraient aller au concert de l’OVMF d’Harry Potter, qui se déroulait JUSTE après. Trop gentil!

 

Concert d’Harry Potter

via GIPHY

Eh oui, vous l’aurez deviné, notre troisième et dernière activité de la soirée fût le merveilleux concert de l’Orchestre à Vents de Musique de Films. Je trouve ça génial, cette année les concerts sont inclus dans le billet d’entrée pour le Comiccon! Alors pas besoin de débourser un montant supplémentaire. En plus, Harry Potter c’est pas mal la meilleure thématique que je pouvais espérer! Lorsque ça a débuté, je me suis sentie comme quand j’ai visité les studios de Londres et qu’on entre dans la Grande Salle avec la musique. J’ai failli verser une larme! Le chef d’orchestre faisait l’animation entre les morceaux et soulignait les moments difficiles à jouer pour les musiciens dans la pièce suivante. Je trouvais ça assez intéressant. En revenant de l’entracte, un fan lui a donné une baguette magique pour remplacer sa baguette de chef d’orchestre, moment magique! (pun intended). Seul bémol, il n’a pas arrêté de souligner qu’il n’était pas un fan d’Harry Potter, et c’est très correct, sauf qu’il l’a répété assez de fois pour que ça arrête d’être drôle! Mais sinon, tout le reste était vraiment parfait.

ovmf line harry potter concert

La fille d’attente pour le concert de l’OVMF!

Ça a pas mal clôt notre première demie-journée, (quart de journée, dans mon cas), au Comiccon de Montréal. C’était bien, mais nous étions déjà fatigué, et une longue journée nous attendait le lendemain, car je n’avais même pas eu le temps d’aller dans le hall des exposants. La suite de nos aventures, à suivre sous peu!